Question juridique : Mettre fin à la relation thérapeutique IP-client


Question : Je suis infirmière praticienne (IP) et j’envisage de mettre fin à ma relation professionnelle avec un client. Comment devrais-je m’y prendre?

Réponse :

Mettre fin à une relation infirmière-client n’est pas chose facile, et vous devriez solliciter les conseils juridiques de la SPIIC avant de le faire. La cessation d’une relation thérapeutique dans des circonstances injustifiées peut être considérée comme une inconduite professionnelle. Par conséquent, si le client continue de nécessiter des services infirmiers, la cessation de la relation professionnelle n’intervient généralement qu’en dernier recours.

Il y a plusieurs questions à prendre en compte avant de mettre fin à une relation thérapeutique infirmière-client :

  • La cessation de la relation relève-t-elle d’un motif interdit par la loi?

  • Le client est-il vulnérable au regard des soins continus dont il a besoin?

  • Y a-t-il un problème de confiance, étant donné que la confiance est considérée comme l’un des éléments fondamentaux de la relation thérapeutique?

  • Avez-vous discuté avec le client des problèmes qui affectent votre relation thérapeutique?

  • Avez-vous élaboré un plan avec le client pour résoudre les problèmes qui affectent votre relation thérapeutique?

  • L’état de la relation thérapeutique vous permet-elle de respecter vos obligations professionnelles?

  • Votre employeur a-t-il mis en place des politiques de cessation de relation thérapeutique?

  • Êtes-vous en mesure de recommander un autre praticien de la santé au client ou, si vous accordez un délai raisonnable au client, peut-il trouver le praticien de la santé approprié?

  • Y a-t-il d’autres fournisseurs de soins de santé primaires et des ressources en santé communautaire disponibles?

  • S’il est recommandé de mettre fin à la relation thérapeutique, avez-vous déterminé les services nécessaires que vous devez prodiguer dans l’intérim pendant que le client essaie de trouver un nouveau praticien de la santé?

  • Quel est le meilleur moyen pour vous de communiquer et de consigner vos inquiétudes concernant la relation thérapeutique et, s’il est recommandé d’y mettre fin, comment pouvez-vous aviser le client des raisons de votre décision et des mesures que vous avez prises?

La liste de questions ci-dessus n’est pas exhaustive. Par conséquent, l’infirmière ou l’infirmier praticien doit tenir compte des circonstances propres à son client, mais aussi de sa propre situation.

La cessation de la relation thérapeutique infirmière-client peut pousser le client à accuser l’infirmière ou infirmier d’abandon auprès de l’organisme de réglementation de cette dernière. Pour cette raison, il serait prudent d’obtenir des conseils juridiques avant de prendre une décision qui risque de donner lieu à une plainte ou une enquête réglementaire. Les bénéficiaires de la SPIIC peuvent nous téléphoner au 1-844-44-SPIIC (1-844-447-7442) pour discuter avec une conseillère ou un conseiller juridique.

 

Septembre 2017

 

Le présent bulletin sert strictement à des fins d’information. La présente publication ne peut être considérée comme l’avis juridique d’un avocat, d’un collaborateur à la rédaction du présent bulletin ou de la SPIIC. Les lecteurs devraient consulter un conseiller juridique pour obtenir des avis spécifiques.


Suivez-nous

LinkedInTwitterFacebook